Comment négocier le prix d’une voiture neuve ?

Une négociation est comme si on opposait une bande d’amateur à une équipe de professionnels de la négociation. Les principales règles sont établies à l’avance, vous pouvez aussi niveler le terrain de jeu. Alors, comment négocier le prix d’une voiture neuve ?

Lorsque vous engagez une négociation face à un mandataire auto, mettez en avant votre force. Votre offre d’ouverture sera basée sur ce que le concessionnaire a déboursé pour le véhicule ou ce que vous avez établi comme étant une estimation juste. Le vendeur entamera probablement la discussion en se concentrant sur les points forts de la voiture ou sur votre manière de payer. N’entrez pas dans sa combine. S’il commence a parlé du prix, assurez-vous de négocier à partir du coût le plus bas. En débutant par le mode paiement, le mandataire auto peut regrouper l’ensemble du processus, comprenant la valeur du véhicule neuf et le crédit, s’il y a lieu. Cela lui donne trop de latitude pour semer la confusion. Insistez sur la négociation d’une chose à la fois.

Gardez à l’esprit que la priorité, c’est d’obtenir le prix le plus bas pour votre voiture neuve. Définissez donc vous-même les règles de base. Alors plutôt que d’être entraîné dans une longue discussion sur les conditions du vendeur, faites-lui savoir ce que vous souhaitez. Pour ne pas tomber dans son piège, renseignez-vous à l’avance sur les options de la voiture neuve de votre choix. Ainsi, vous savez exactement quels sont le niveau de finition et les options que vous désirez, puisque vous avez fait déjà des recherches. Vous connaissez donc sur le prix de cette configuration et vous réalisez une estimation de ce que le concessionnaire a payé pour cela.

Bref lors d’une négociation, si vous voulez la réussir garder le contrôle sur votre objectif. Évaluez à l’avance, le coût de l’achat de votre véhicule. Si vous sentez que vous allez perdre du terrain, enfoncez le clou et parlez des offres alléchantes de leur concurrence. Vous pouvez être redirigé vers un associé ou un directeur des ventes plus expérimenté. Si cela se produit, répétez simplement les mêmes règles de base. Peu importe qui se retrouve assis de l’autre côté du bureau, vos exigences sont claires et immuables. Vous contrerez ainsi les tactiques de diversion. Faites entendre à l’interlocuteur que s’il accepte les conditions, il peut espérer faire une vente rapide.